Pont thermique : que faire pour une isolation optimale de votre logement

Cela fait déjà quelques années que l’Etat œuvre à développer des stratégies qui permettent de réduire la consommation énergétique du parc immobilier en France. Encourager la réalisation des travaux de rénovation, et en particulier d’isolation, qui permettent d’éliminer les ponts thermiques est l’une d’entre elles.

Selon les experts du bâtiment, les ponts thermiques sont responsables des pertes de chaleur et donc de problèmes d’isolation, ce qui engendre une hausse de la consommation d’énergie. De plus, ils sont sources d’inconfort. De quoi s’agit-il exactement ? Quelles sont les solutions qui pourraient remédier au problème ?

QU’EST-CE QU’UN PONT THERMIQUE?

Le pont thermique désigne un endroit dans l’enveloppe d’un bâtiment qui présente une faible résistance thermique. En général, il apparaît en cas d’interruption de l’isolation thermique.

D’une manière plus pratique, le pont thermique fait surtout référence à la conduction de température d’un matériau. Par exemple, si ont met une tige de métal au-dessus d’une flamme, on risque de se brûler les doigts rapidement, car la chaleur va l’envahir.

C’est le même phénomène qui se produira en cas d’existence de pont thermique sur une des parois du bâtiment. L’endroit en question va permettre, de par la mauvaise isolation, la transmission de la température extérieure à l’intérieur de la maison. Il est donc important d’optimiser le confort de son logement en réalisant des travaux d’isolation.

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PONTS THERMIQUES

On distingue trois principaux types de ponts thermiques. Chacun d’entre eux a ses spécificités.

  • Les ponts thermiques ponctuels

Ils définissent les déperditions thermiques causées par la jonction de trois parois.  On cite entre autres l’angle qui relie un plancher à deux murs.

  • Les ponts thermiques structurels

Ce sont des déperditions liées à la technique d’installation des matériaux isolants. En effet, si les travaux n’ont pas été faits avec efficacité, l’existence des ponts thermiques est inévitable.

  • Les ponts thermiques linéaires

Ce sont les plus importants et les plus courants. Ils se définissent par les déperditions provoquées par la jonction de deux parois. Il peut s’agir du plancher bas et du mur extérieur, du plancher intermédiaire et du mur extérieur, du plancher haut et du mur extérieur ou encore du mur de refend et du mur extérieur.

LES CONSÉQUENCES DES PONTS THERMIQUES

Les ponts thermiques sont à l’origine de nombreux problèmes qui pourraient nuire considérablement au confort d’un bâtiment et de ses occupants, et qui pourraient également générer des dommages structurels.

  • Les ponts thermiques peuvent être sources de pertes de chaleur

C’est le principal problème généré par la présence des ponts thermiques.

La chaleur à l’intérieur du bâti va effectivement s’échapper à l’extérieur. Cette perte thermique engendre automatiquement une augmentation des besoins en chauffage des occupants du logement. Du coup, les dépenses en énergie vont augmenter.

  • Les ponts thermiques entraînent des problèmes d’humidité

L’existence des ponts thermiques provoque également un risque de condensation en surface. Or, cela peut augmenter le taux d’humidité au sein du bâtiment. Les  problèmes d’infiltration et l’apparition de moisissures sur certaines parois sont à craindre. Ils pourront causer des problèmes de santé aux occupants du lieu.

  • Les ponts thermiques peuvent être la cause de dommages structurels

Les infiltrations causées par la hausse du taux d’humidité à l’intérieur du bâtiment risquent d’endommager la structure du bâti.

  • Le manque de confort dû aux ponts thermiques

Evidemment, l’existence de ponts thermiques est source d’inconfort pour les occupants du bâtiment concerné. Les pertes de chaleur vont provoquer une baisse du confort thermique. En effet, même si la température intérieure semble être correcte grâce au fonctionnement continu et soutenu du chauffage, la sensation de froid existe toujours.

Le même problème peut aussi se manifester en été. Les ponts thermiques vont laisser la chaleur pénétrer à l’intérieur de la maison. Du coup, les occupants du lieu sont exposés aux surchauffes.

LES SOLUTIONS CONTRE LES PONTS THERMIQUES

Pour rétablir le confort du bâtiment et éviter les problèmes d’ordre structurel, il est indispensable de remédier aux ponts thermiques. Les solutions sont nombreuses.

Le repérage des ponts thermiques pour commencer

Sans doute, si on veut éliminer les ponts thermiques, il faut d’abord les détecter. Dans la plupart des cas, ils sont invisibles à l’œil nu. Ainsi, il faut effectuer un test. Le plus simple, c’est de passer la main sur l’ensemble d’une paroi. Lorsque vous détectez une variation de température, il est fort probable qu’elle soit causée par l’existence d’un pont thermique.

Pour obtenir des résultats précis, il vaut mieux utiliser les bonnes techniques. C’est le cas de la thermographie. Elle consiste à repérer les ponts thermiques via une caméra infrarouge.  Faire appel à un expert pour réaliser un bilan énergétique est également une bonne idée. Il peut accomplir un diagnostic détaillé et proposer une solution appropriée.

Réaliser un bilan thermique en ligne gratuit pour évaluer le confort de votre logement

 

 

Réaliser une isolation thermique par l’extérieur et supprimer les ponts thermiques

C’est une des premières solutions à envisager. Elle présente de multiples avantages. Pour commencer, elle permet d’éliminer la majorité des ponts thermiques. L’isolation par l’extérieur peut également optimiser l’inertie thermique du bâtiment, ce qui garantit un confort accru aux occupants du lieu.

Il faut ajouter sur la liste des atouts majeurs de cette technique le fait qu’elle peut améliorer la qualité de l’air intérieur. Pour couronner le tout, l’isolation par l’extérieur permet d’éviter la réduction de la surface habitable. Cependant, cette solution pourrait modifier l’aspect architectural du bâti et son coût de réalisation est souvent élevé.

Notons que le principe de l’isolation par l’extérieur consiste à placer des matériaux d’isolation sur l’enveloppe du bâtiment.

Effectuer une isolation thermique par l’intérieur pour traiter les ponts thermiques

C’est une alternative à l’isolation par l’extérieur. L’isolation par l’intérieur peut s’effectuer de différentes manières. Pour se débarrasser des ponts thermiques au niveau du mur en béton par exemple, on utilise des planelles isolantes. En revanche, pour remédier aux déperditions liées à la jonction entre le plancher bas et le mur extérieur, on mise sur la chape flottante.

L’utilisation de rupteur de pont thermique

L’utilisation du rupteur de pont thermique est également une bonne stratégie. C’est un dispositif comportant un isolant notamment de la laine minérale, du verre cellulaire, du polyuréthane ou encore du PSE. Il permet d’assurer la continuité de l’isolation.

On peut utiliser le rupteur thermique pour éliminer les déperditions liées aux jonctions entre la dalle et le mur extérieur, le plancher intermédiaire et le mur extérieur, le plancher haut et le mur extérieur et le plancher et le balcon.

L’utilisation des bétons légers structurels contre les ponts thermiques

Ce sont des bétons prêts à l’emploi. Dotés d’une haute performance thermique, ils sont à installer au niveau des  façades et des pignons des bâtiments en vue de remédier aux déperditions causées par la jonction entre les façades et les planchers ainsi que celles des façades et des refends. L’utilisation de ces bétons isolants donne des résultats remarquables.

Il faut souligner que toutes les solutions mentionnées auparavant ne permettent pas de traiter définitivement tous les ponts thermiques. Cela dit, elles peuvent les réduire et rehausser le confort thermique global du bâtiment. Pour obtenir un meilleur résultat, il faut aussi prendre en compte d’autres éléments comme la ventilation du logement, notamment grâce à une VMC, et l’étanchéité des coffres des volets isolants.

En somme, les ponts thermiques sont des zones présentant une faible résistance thermique. Ils sont visibles sur les parois des bâtiments, notamment des logements. Les ponts thermiques sont à l’origine des pertes de confort et de chaleur. De ce fait, il faut les éliminer. Plusieurs solutions sont disponibles. La réalisation des travaux d’isolation thermique par l’extérieur ou par l’intérieur est la plus courante. Mais on peut également utiliser des rupteurs de ponts thermiques ou bien des bétons légers structurels. Toutes ces techniques ne permettent pas de résoudre complètement le problème. En revanche, elles permettent d’atténuer les effets nocifs des déperditions thermiques.

 

ISOLER SON LOGEMENT GRACE AU COUP DE POUCE ISOLATION !